addec
Nous avons appris avec indignation la mise aux arrêts par le gouvernement camarounais de plusieurs membres de l'ADDEC (Association pour la défense des droits des étudiants) dont son president. Tous militants des droits  de l'homme.
Il s’agit notamment de:
-M. ZOUABET Hervé, Président de l’ADDEC
- M. NJONKOU SOULEMANOU et
- M . TCHALEU Barthélémy,
- M. DENIS ATANGANA,
Le Mouvement Africain pour la Liberation du CONtinent (M.A.L.CON) s'indigne et condamne avec la derniere energie cette acte inioble et anti democratique. Il exige la liberation immediate et sans condition de ces militans tout en rappelant au gouvernement Camerounais qu'il se reserve le droit d'engager toute manifestation ou autre acte contrainiante et conformement à  l'article 35 de la declaration des droits de l'homme et du citoyen au cas ou son appel n'est pas enttendu.
Fait à Paris le 31 juin 2012

Thierry MBEPGUE 

President du MALCON