indexLa rébellion Née il y a quelques semaines en république centre africaine, la coalition Séléka a conquis en moins de deux semaines plusieurs villes du nord du pays et menace désormais la capitale, Bangui et le président François BOZIZE, celui là même qui avait renversé par un coup d’état militaire le feu président Ange Félix PATASSE paix à son âme.

Comme je vous dis toujours, il y a jamais de rébellion typiquement africaine, c'est toujours a chaque fois l’œuvre des puissances occidentales avec le soutien de quelques chefs d’états indignes. Pour le cas de la RCA, le bras africain de cette rébellion est le Tchad et le but reste et demeure le pillage du sous sol, voila pourquoi  Bria, Bambari, puis mardi à Kaga Bandoro, des cités riches en or ou en diamants ont été la priorité des rebelles.

Malgré qu'il soit venu au pouvoir par coup d’état, François BOZIZE est l'un des président africain qui œuvre pour une union de l'Afrique et de l'Afrique centrale en particulier et cette position ne peut plaire à la France. J'accuse la France de vouloir déstabilisé le régime de BOZIZE qu'elle avait pris le soin d'installer en chassant PATASSE. Malgré les accords de défenses sur lesquels elle se base pour justifier sa présence militaire sur le sol africain, la France n'a pas prise des dispositions pour barrer la voie aux rebelles, au contraire le plus important pour elle était de sécuriser son ambassade pas contre une attaque rebelle, mais plutôt contre une manifestation pro-régime.

François BOZIZE n'est pas le seul président centrafricain qui a été installé par un coup de force en RCA par la France et qui sera renversé par elle, rappelez-vous le cas BOKASSA

J'appel l'Union Africaine et la CEMAC à tout mettre en oeuvre pour faire taire les armes en RCA, j'appel le peuple centrafricain a s'inspirer du cas ivoirien et d'en tirer des conséquences, doivent-ils laisser les étrangers s'accaparés de leur pays? doivent-ils laisser leur sous sol être pillé a volonté?

J'appel tout le peuple d'Afrique central à la virgilance car ceci pourrai être le début d'un printemps d'Afrique central et si ce peuple reste les bras croisés il n'aura que ses yeux pour pleurer comme le fait aujourd'hui le peuple d'Afrique du nord apres le passage du printemps arabe.

Que Dieu aide le peuple centrafricain!

Thierry MBEPGUE
Combattant de la Liberté