imagesDans l’un des post  sur ma page facebook, j’avertissais le peuple d'Afrique centrale sur  un éventuel bouleversement à venir qui ne sera pas sans dégâts pour la population. J’étais même allé jusqu’à dire que la présence de la secte BOKO HARAM au Nigeria était de très loin destinée à ce pays seulement, mais qu’elle avait d’autres ambitions cachées qui étaient de contribuer au bouleversement politique en Afrique centrale. Pour cela j’avais appelé les chefs d’états du Cameroun, du Tchad, de la République centrafricaine, du Congo et même du Gabon à prendre des dispositions nécessaires pour faire face à une éventuelle opération d’infiltration des combattants venu de toute part. Voila que le temps me donne raison avec cette nouvelle crise politique que fait face le président de la RCA, François BOZIZE.

Chers frères et sœurs africains, sachez que la rébellion centrafricaine est loin d’être un simple groupe de centrafricains révoltés qui a pris des armes pour aspirer a un éventuel changement de régime. Au contraire c’est une véritable armée très  équipée et  constituée de mercenaires Blancs, des combattants venus de la Libye et de l'Afrique de l'ouest, de quelques Centrafricains et des soldats perdus. Cette armée suréquipée a pour but d’imposer par la force un nouvel ordre en Afrique central en renversant certains chefs d'etats de la zone cemac non docile qui ont osé arracher les marchés aux francais pour les remettres aux chinois. Vous assisterez donc à un vaste mouvement militaire au Cameroun, au Tchad, au Gabon et même au Congo Brazza, car pour qu’un nouvel ordre soit imposer en Afrique central, il va falloir renversé tout ces chefs d’états. Voila ce qui explique le fait qu’ils se précipitent à déployer des contingents en RCA secourir le président BOZIZE. Selon certaines informations qui me sont parvenus, le contingent congolais envoyé par Denis SASSOU GUESSO aurait déjà essuyé de lourdes pertes, n’est ce pas un signal très fort envoyé par la rébellion à tous ceux qui pensent qu’elle ne sera pas la hauteur de la tâche qui lui est assignée par les parrains du nouvel ordre mondial?

Pour ma part, je le dis et je le répète que la France est derrière cette rébellion, sinon expliquez moijomo_kenyata pourquoi monsieur HOLLANDE sachant que la France a un accord de défense signé avec la république centrafricaine refuse d’intervenir aux côtés de l’armée centrafricaine ?  Le président français a déclaré dans l’une des ces sorties devant les medias que la présence des troupes françaises sur le sol africain est uniquement pour la sécurité des ressortissants français, mais malgré les 600 militaires français postés a Bangui, l’on constate un déploiement des chars et avions de guerre français à BANGUI, mais pour quelle raison ?  Il est donc bien claire que nous assisterons à un scenario à l’ivoirien. Par ailleurs pourquoi les états unis d’Amérique ce sont précipités à évacuer leur ambassadeur de la RCA ?  Tout simplement parce que sachant quelle puissance de feu détient la rébellion du seleka, ils sont convaincus que le but des français est d’imposer par tous les moyens  un nouveau régime ou un nouveau système en République centrafricaine.

J’appel donc la CEAC qui s’est engagé à résoudre ce problème à plus de vigilance et surtout à une radicalisation car une rébellion « ça ne se négocie pas, ça se matte » surtout quand celle-ci recoit les ordres de l'occident. Certains africains me demanderont pourquoi il faut proteger BOZIZE pourtant lui même venu au pouvoir à la tête d'une rebellion qui a renversé le president PATASSE? Que toutes ces personnes sachent d'avance que c'est la même France qui avait soutenu la rebellion menée par BOZIZE qui veut le renversé aujourd'hui et ceci parce que BOZIZE ne fait plus leurs affaires. Une fois au pouvoir, le president BOZIZE a refusé de ceder son pays sur un plateau en or à la France comme elle le voulait, il a donné de nombreux marchés aux chinois au detriment de la France. Alors dites a present s'il faut toujours permettre qu'une nouvelle rebellion renverse ce president?

Que Dieu aide le peuple centrafricain!

 Thierry MBEPGUE
Combattant de la Liberté