La réaction de la communauté internationale face à la Tragédie Algérienne qui a coûté la vie à 35 otages détenus sur le site pétrolier de BP en Algerie, montrera si oui ou pas un gouvernement a le droit de réprimander dans le sang toute présence terroriste sur son territoire comme le fait BACHAR AL ASSAD, président Syrien. J'ose croire que comme en Syrie, les pays occidentaux condamneront tous l'Algerie pour avoir préféré bombardé un site ou se trouve les terroristes au lieu de négocier avec les ravisseurs.

Thierry MBEPGUE
Combattant de la Liberté