Voila qui est bien claire ! Dorénavant en Afrique, à chaque factotum de la France qui arrive au pouvoir, un ou plusieurs  Français sont nommés ministres dans son gouvernement.  C’est  la nouvelle tendance politique sur notre continent. Elle vise d’une part à garder le contrôle sur la politique intérieure de vos pays respectifs ou à garder la main mise sur les différentes ressources naturelles  qu’ils regorgent. Et d’autre part, elle vise à récompenser ces ministres Français nommées certainement pour leur rôle ou celui de la France joué dans le processus d'accession au pouvoir d’état. Ne dit-on pas que celui qui  vous aide à parvenir au pouvoir, va indubitablement influencer dans votre gouvernance ? Ils vous ont financé, c’est donc normale qu’ils voient claire dans la façon dont vous allez diriger le pays, question de protéger leurs intérêts.

Cinquante années après les indépendances, plusieurs pays d’Afrique Francophone ont vraisemblablement du mal à se défaire de cette mentalité d’éternels assistés qui consiste à toujours prendre des consignes de la France et s’arranger à toujours suivre à la lettre des ordres venant de Paris. Ce paternalisme aiguë, exacerbant entretenu  par  ces dirigeants  en manque de repère est la preuve par quatre que notre continent est en réalité un otage qui peine à trouver la porte de sortie du bagne dans lequel il est emprisonné. Qu’avons-nous fait au bon Dieu pour mériter une telle humiliation? Comment est ce possible qu’en ce 21e siècle nous soyons encore dans ce système colonial?  La nomination des Français à la tête des ministères clés est elle due à un manque de compétence au niveau nationale? Il faut qu’on en parle. Hier, j’ai condamné la nomination des Français en République Centrafricaine(RCA), aujourd’hui encore je condamne la nomination du Français M. Philippe SEREY-EIFFEL au poste de Ministre, Secrétaire Général Délégué de la Présidence de la République, chargé des Grands Projets en Côte d’Ivoire.  Vous avez bien entendu « grands projets », est ce donc parce qu’ils sont grands que c’est un Français qui se doit d’être le charger ? Arrêtons ça ! La Côte d’Ivoire tout comme l’Afrique à  des personnes ressources plus compétentes pouvant exercer à ce poste. Quelle est donc cette façon d’infantiliser le peuple! Il faut qu’on en parle aujourd’hui, qu’on en parle demain  car ce n’est pas en cinq années que la France va pouvoir nous sortir la formule magique pour notre développement alors qu’elle a eu par le passé près d’un siècle pour le faire.  Devrais je rappeler que jusqu'en 1966, le ministre des finances de la Côte d'Ivoire était un autre Français ? Qu’est ce que Raphaël Saller avait apporté de spécial au pays?  RIEN QUE DES DETTES.

L’Afrique francophone est  la seule partie de notre continent qui reste à la traîne du développement véritable enclenché depuis les indépendances, c’est la seule partie de notre continent qui est restée à l’écart de la lumière démocratique qui éclaira l’Afrique dans les années post chute du mur de Berlin. Tout se fait de travers, les politiques sont tordues. La puissance colonisatrice continue de dominer et d’imposer sa politique et se sert des rebellions,des guerres civiles et des coups d’états pour renverser du pouvoir les dirigeants nationalistes, anti-impérialistes, anticolonialistes et souverainistes.  La France puisque c’est d’elle qu’il s’agit, continue d’imposer à la tête de nos états des personnes à leur solde, des factotums du colonialisme. Les dignes fils du pays continuent d’être déportés tres loin de leurs terres natales sans que cela n’émeuve personne.  IL FAUT QUE CELA CESSE.

Thierry MBEPGUE – Combattant de la Liberté