71574_International_Criminal_CourtL’une des pratiques les plus importantes que l’on doit reconnaitre chez le colonisateur c’est la déportation de tous les hommes politiques Africains insoumis qui œuvrent contre ses intérêts sur le continent Africain. Arrêter un leader Africain aimé par son peuple et le déporter vers une contrée lointaine n’est pas une pratique qui date d’aujourd’hui.  L’histoire nous enseigne déjà que, de 1898-1913, l'Almamy Samory Touré, Cheikh Amadou Bamba Mbacké, Dossou Idéou, Aja Kpoyizoun, et bien d’autres Africains ont été déportés dans un bagne au Gabon sans que personne ne puisse s'y opposer. Le président GBAGBO Laurent et le ministre BLE GOUDE Charles, tous Africains ne sont donc pas les premières victimes de cette politique ou pratique honteuse qui ne vise qu’à les punir pour leurs désobéissances avérées et leurs refus de coopérer avec les impérialistes.  Quel est le rôle joué par la Cour Pénale Internationale(CPI) dans le processus de déportation nouveau style ?

La déportation nouveau style est une stratégie(autrefois pratiquée) revue et améliorée par le colonisateur qui consiste à accuser injustement un dirigeant ou un leader politique insoumis, l’arracher avec une violence inouïe et un mépris révoltant de l’affection et l’amour des siens avant de le condamner par la suite devant une cour de justice à la solde des colonisateurs. Ce nouveau style a vu le jour 01 juillet 2002, date de création de la cour pénale Internationale(CPI). Il fallait trouver un moyen de continuer de déporter les Africains sans que ceux-ci ne qualifient cela  d’injustice à leur égard. La CPI est donc une cour qui a vu le jour pour justifier juridiquement la déportation de tous ceux qui œuvrent contre les intérêts des colonisateurs et des impérialistes. C'est d'ailleurs pourquoi, les états impérialistes n'ont jamais signé le traité de Rome.

L'Afrique doit créer sa propre cour de justice. En l'état actuel, les grand criminels reconnus en Afrique continueront de se soustraire du châtiment d'une justice réelle tant qu'ils seront au service des impérialistes.

Thierry MBEPGUE – Combattant de la Liberté