imagesIl est bien vrai que chez nous les africains, nos lois et nos coutumes nous recommandent le strict respect de la personnalité et exige qu'en cas de conflit, que tous les protagonistes se retrouvent immédiatement sous l'arbre a palabre pour vider leurs contentieux. Cette règle autrefois source de paix en Afrique est malheureusement utilisée aujourd'hui par des hommes politiques vereux pour assouvir leur soif de pouvoir. Certains africains mal intentionnés et par ailleurs soutenus par l'occident se permettent de massacrer à volonté leurs peuples parce qu'ils savent qu'une fois leurs objectifs atteints, ils vont les obliger à aller à la "RÉCONCILIATION". Devrons nous continuer d'accepter que des rebellions naissent en Afrique, massacrent les populations et une fois installées au pouvoir demandent ou exigent une réconciliation? NON je ne crois pas.


Nous avons connus des chefs rebelles en Afrique qui au moment où ils commettaient leurs forfaitures n'avaient de compte a rendre à personne, même pas leurs frères. Ils n’écoutaient même pas le SAGE qui les invitaient a venir sous l'arbre a palabre dire les vrais raisons de leurs colères, dire pour quelles raisons ils ont pris les armes. Ce n'est que lorsqu'ils accèdent au pouvoir, qu'on les voient parcourir le monde pour demander une RÉCONCILIATION.

Chers frères et sœurs africains, la réconciliation C'est la réelle volonté des ennemis d'hier de se remettre véritablement ensemble, pardonnant ainsi les erreurs commises dans le passé. Mais seulement sachez qu'il est très difficile de pardonner à un chef d’état africain qui a marché sur des dizaines de milliers de corps d'africains pour accéder au pouvoir, même au nom de la réconciliation, on ne pardonnera pas à celui qui n’écoutait personne d'autre que le bruit des armes. Ce n'est pas parce qu'on est déjà au pouvoir qu'il faut forcer le peuple victime de vos massacres à aller à la réconciliation.

Cette génération d'Africain doit arrêter avec cette pratique qui n'honore pas notre continent au détriment de la voie démocratique qui est forcement une voie qui ne mène pas aux génocides et autres charniers. La voie démocratique est la voie qui économise des vies humaines, c'est la voix du peuple. Vivement une démocratie à l'Africaine.


Thierry MBEPGUE - Combattant de la Liberté