serey

DIPLOMATIE : LE FRANÇAIS LAURENT FOUCHER NOMME REPRÉSENTANT DE LA RCA A GENÈVE : SAMBA-PANZA PLUS FORTE QUE BOZIZE

C’est désormais terminé pour Cathérine Samba-Panza, elle n’entrera plus jamais dans le panthéon des grands de ce monde. Imposée par la françafrique avec le soutien des conseillers nationaux (parlementaires provisoires) à dominance Séléka, eux-mêmes désignés par hasard sur les critères d’affinité, de tribalisme, de confrérie et d’appartenance aux partis politiques, CSP gourmande, a vite montré son vrai visage de prédatrice, plutôt que d’avoir le comportement d’une mère consciente, responsable et sensible vis à vis de la misère de son peuple.

L’on avait appris ces dernières semaines la nouvelle de la nomination de l’homme d’affaires français Laurent Foucher comme Conseiller Economique à la Présidence de la République et Représentant Permanent de la République Centrafricaine auprès des Institutions internationales à Génève en Suisse avec un passeport diplomatique centrafricain à la clé.

D’après nos investigations la présidente controversée de la transition centrafricaine a nommé Laurent Foucher pour lui permettre de bénéficier d’une immunité diplomatique. Laurent Foucher est actuellement recherché par les instances judiciaires de Paris, Luxembourg et Génève pour escroquerie, abus de confiance, détournements et faillite frauduleuse de son groupe NIEL.

Ce dernier, pour éviter de respecter les termes d’un contrat de prêt de 30 millions de dollar américain  signé le 12 avril 2012 entre United Entreprises et l’entreprise Befort Central Inc dont il est le représentant, va transférer les fonds sur un autre compte bancaire ouvert au sein de  l’UNION BANCAIRE PRIVEE S.A. rue de Rhône. Selon nos informations, le Groupe NIEL est mis en faillite pour permettre à Laurent FOUCHER d’éviter le remboursement de ce prêt.

Vous vous souviendrez que le président François Bozizé avait utilisé la même procédure pour aider son ami, le tristement célèbre escroc Indo-pakistanais Saifee Durbar. Condamné par la justice française, ce dernier avait été nommé par Bozizé Ministre Conseiller en charge du département de la Coopération internationale pour bénéficier d’une immunité diplomatique.

Autres éléments à apporter à ce triste dossier, le rachat opaque de Télécel une entreprise de téléphonie de droit centrafricain dans une totale opacité par Laurent Foucher. Selon nos informations Niel Telecom qui est le principal actionnaire de Télecel Centrafrique n’a pas respecté le cahier de charges imposé par l’Agence de la Régulation des télécommunications.

Au Niger, et dans plusieurs pays, le cahier de charges impose aux nouveaux investisseurs des réalisations des infrastructures dans le secteur public par exemple la construction des dispensaires ou des salles de classes, ce qui n’a pas été exigé lors de ce rachat. Selon nos informations Télécel ne se porte pas bien financièrement et a besoin des investissements colossaux après les crises répétitives qui ont affecté la majorité de ces installations techniques. L’arrivée de Foucher et Niel Telecom n’ont jusqu’ici rien rapporté à cette entreprise.

D’après des sources dignes LF a présenté des preuves d’un virement de plusieurs milliards destinés à l’amélioration et aux achats des infrastructures de Télécel dans une banque centrafricaine lors de la réalisation de cette transaction, mais les fonds sont repartis vers leur lieu de provenance. Laurent Foucher est arrivé à Bangui en juin 2013, soit trois mois seulement après la chute du président Bozizé. Il était accompagné de l’ancien ministre de l’intérieur et Sarkoziste Claude Guéant qui a été jugé en correctionnel le lundi dernier pour complicité et recel de détournement de fonds publics. Ce vieil homme de 70ans est soupçonné d’avoir « ordonné » à Michel Gaudin ancien directeur général de la police française de lui remettre 210.000 euros provenant des frais d’enquête et de surveillance du ministère de l’Intérieur, « à des seules fins d’enrichissement personnel. CSP fréquente donc des gens controversés et la politicaillerie française.

Madame Samba-Panza qui a détruit l’image de la femme centrafricaine par son amour des choses de la passion risque gros dans cette affaire si l’ enquête discrète qui est en cours et qui révèle qu’elle a touché un pot de vin pour l’attribution du passeport diplomatique centrafricain  et la nomination de cet arnaqueur était probante. Il y a des signes qui ne trompent pas. Son fils aîné, Stéphane Sappot qui aurait touché plus de500millions de Fcfa pour soutenir l’entreprise angolaise Igoli SA qui a malheureusement perdu le marché de la concession de la forêt de la Sanga Mbaéré attribuée au français Rougier est très proche de Léïla Mamadou chargée des affaires extérieures de Télécel et représentante de Foucher à Bangui. Il vient d’acquérir pour quelques millions une voiture Porche Cayenne qui appartenait à cette dernière qui est aussi une amie de la famille présidentielle.

Un autre dossier  louche lié à Laurent Foucher, est la non transparence dans le dossier des « fonds privés » qui ont servi au financement de la formation de cent vingt gendarmes centrafricains par la société  Gallice du groupe Niel (« Un peu moins d’un million d’euros pour former et rééquiper en partie environ 280 policiers et gendarmes » a précisé Frédéric Gallois, un ancien commandant du GIGN reconverti dans la sécurité privée d’après le journal français le Monde.http://www.lemonde.fr/afrique/article/2014/06/13/l-etat-centrafricain-reste-sans-moyens-face-aux-milices_4437669_3212.html#TDc52wTT8YVJz5mR.99 ).

De source confidentielle, Madame Catherine SAMBA-PANZA, Présidente de la Transition serait visée par une enquête extrêmement discrète pour déterminer dans quelles conditions cet escroc a pu obtenir cette couverture diplomatique.

La Françafrique n’existe plus dit-on. Cela ne ne veut pas dire que l’affairisme et le clientélisme ont disparu, ils ont  été privatisés. Le chaos en Centrafrique ne fait pas priver les adeptes françafricains et la nouvelle initiée Samba-panza. De nombreux responsables français et européens défilent souvent au Ledger plaza pour le bal des prédateurs avec leurs complices locaux. CSP en fait désormais partie.

Les autorités judiciaires françaises qui avaient fait la pression sur Bozizépour obtenir l’annulation de la nomination et la levée de l’immunité de Saïf Durbar vont elles agir de la même manière pour  Laurent Foucher?Madame Samba-panza sera-t-elle poursuivie pour complicité et  les faits de recèle reprochés à son compatriote de circonstance ? Avait elle été désignée pour  faire les affaires et vendre la RCA aux escrocs notoires ? Pourquoi est-elle si amnésique à l’image de nombreux de ses proches ?

Wilfried Maurice SEBIRO